Author Archives: Thierry Cloës - Page 2

Comment gagner du temps dans vos projets ?


Une vraie astuce pour gagner du temps.

Comme je le répète chaque fois que j’en ai l’occasion, il existe une méthode d’une efficacité redoutable pour gagner du temps : ne pas en perdre stupidement ! Et les occasions pour gaspiller honteusement le temps sont légion. À quoi bon chercher des petits trucs pour gagner ici et là quelques malheureuses minutes si par ailleurs on perd des heures dans des occupations chronophages parfaitement stériles ? Des exemples ? Surfer des heures durant sans but précis, passer sa vie à bavarder sur Facebook, subir passivement les émissions télévisées sans même en connaître le programme… Et ainsi de suite. Lire la suite »


Panne d’inspiration ? A défaut de muse, traquez la sorcière


La muse est-elle seule source d’inspiration ?

Restons dans la tradition, même si les esprits cartésiens répéteront que toutes ces fables sur l’inspiration ne sont bonnes qu’à égayer les esprits naïfs de nos enfants. S’il est une chose admirable en littérature, comme dans toute oeuvre de l’esprit, c’est que l’on peut être fondamentalement réaliste et flirter malgré tout avec les muses, imaginaires ou non.

Les muses sont là pour nous souffler à l’oreille ce que nous croyons inventer. 

Si vous vous dites que l’on ne peut insuffler des mots en inspirant, je rappellerai que c’est l’écrivain qui est inspiré… il inspire donc les mots insufflés par la muse. Brrr. Tout cela est si… coquin. Lire la suite »


Le répétoscope, remède aux bégaiements littéraires


Chacun sait, ou croit savoir, que lorsqu’une personne est frappée de bégaiement, il lui suffit de chanter son discours, ou de l’écrire pour que cessent les répétitions syllabiques involontaires. Bégayer serait donc un processus exclusivement oral. La lecture de certains textes inciterait pourtant à penser le contraire, tant les répétitions sont légion. Présentation d’un outil simple, mais terriblement efficace, pour vous aider à traquer des indésirables multiplons (*)
 

Comme déjà dit dans d’autres articles, les « écrivants » sont toujours bien inspirés en participant à divers forums littéraires afin d’échanger leurs points de vue et commentaires sur les textes des uns et des autres. Lire la suite »


2013 – Un millésime exceptionnel pour l’imaginaire


Les fêtes de fin d’années sont derrière nous et nous avons déjà pleinement entamé la nouvelle. Comme il est de coutume, de nombreux gourous et autres voyants se fendent de leurs prédictions pour épater la galerie et (surtout) vendre leurs livres… voilà qui nous intéresse ! Alors j’ai décidé de consulter les astronautes, les mares près du café et le vol des girouettes pour vous proposer mes prédictions personnelles à moi, rien que pour vous. Allons-y pour les bons augures.

Comme vous le savez déjà, pour avoir tout lu sur ce blog (comment, ce n’est pas encore fait ?), l’un des trois piliers de mes articles concerne l’imagination, base indispensable à toute création originale. Lire la suite »


Dernier article sur ce blog… pour cette année 2012


Et nous voici donc à la fin d’une année, riche en émotions pour les uns, terne ou ennuyeuse pour les autres. Cela évoque en chacun de nous des sensations très diverses… source d’inspiration évidente pour qui ne rate aucune occasion.

Une année qui expire peut-elle être source d’inspiration ? À l’évidence oui. Nous avons tous eu à vivre, lors de l’un ou l’autre réveillon de fin d’année, une expérience différente, hors du commun ou tout simplement mémorable.

La plus grande fiesta de votre vie ? Un réveillon à l’hôpital auprès d’un proche ? Une veillée au coin d’un feu dans la forêt ? Avec des personnes aimées, ou détestées. En présence d’une femme ou d’un homme aimé… mais qui ne le sait pas ? Ou bien tout simplement les fêtes de fin d’années rappellent en nous cette aura magique, puisant sa source dans nos souvenirs d’enfants. Lire la suite »


Publier en ligne – Partie 2 – Un mode de publication avantageux


La publication en ligne est la plus souple des formules de publications. Elle offre de nombreux avantages, mais on peut aussi lui attribuer des inconvénients majeurs. Qu’en est-il vraiment ? Les inconvénients font-ils vraiment partie de la méthode elle-même, ou seulement de ce qu’on a l’habitude d’en faire ?

Placer son texte sur un site est un acte techniquement très différent de la publication d’un livre en papier. Pourtant, dans les deux cas, vous mettez votre oeuvre en pâture aux lecteurs de passage qui, en parfaits inconnus, jugeront votre travail en toute objectivité. Lire la suite »


Publier en ligne – Partie 1 – Un choix pour vos textes ?


La publication en ligne est la première des options envisageables pour donner de la visibilité à vos oeuvres. Accessible, facile, peu coûteuse et même souvent gratuite, elle sera la première marche de l’escalier vous menant à la gloire, celle-ci n’étant cependant jamais garantie, car nombreux sont ceux qui négligeront les marches suivantes.

Publier en ligne est l’option de premier choix… en jouant sur les mots, bien sûr, car si « premier choix » exprime communément le « meilleur choix » possible, le but ultime à choisir, l’option souhaitée et convoitée par tous, j’exprime ici le fait que pour un débutant, le « seul choix » s’offrant à lui sera sans doute celui-là.

Si au début d’une aventure, une seule voie se présente à vous, il s’agit bien d’un premier choix, n’est-ce pas ? 😉 Lire la suite »


3 Secrets pour rester Zen devant la page blanche


C’est un grand classique, la peur de la page blanche touche un très grand nombre de personnes, dès qu’il s’agit d’écrire une lettre vitale, un article polémique de blog, une nouvelle de concours ou le roman de sa vie. Pourquoi ce blocage ? La réponse la plus classique se lit dans les qualificatifs des exemples précités : attribuer une trop grande importance à la tâche à accomplir.

C’est une évidence, s’imaginer que cette lettre à écrire est une question de vie ou de mort mettra sur cette tâche une pression insupportable. Idem si pour chaque article de votre blog, vous vous dites que mal écrit, il pourrait enterrer ce dernier définitivement. Lire la suite »


Le livre, brique de papier pour construire son oeuvre – Partie 2


Comme nous l’avons vu dans la première partie, dans sa classique version papier, le livre incarne depuis des siècles le savoir et la sagesse de l’humanité. Mais ce fardeau n’existe que par la confusion faite entre le message écrit et son valeureux support. Si l’on fait abstraction de cette confusion apparente, le livre papier reste-t-il malgré tout le média de diffusion de premier choix ?

Partant du constat que presque 100 % des écrivains préfèrent ce format, et que de 80 à 90 % des lecteurs le plébiscitent (certaines études ont montré que 78 à 90 % des Français déclarent qu’ils ne liront jamais de livre numérique), pourquoi se poser encore des questions sur le choix de diffusion ? Lire la suite »


Le livre, brique de papier pour construire son oeuvre – Partie 1


Le bon vieux livre en papier, plein de pages couvertes de lettres dans un ordre savant prenant tout son sens lorsqu’on les lit en séquence ! Ce bon vieux livre, aucun écrivain, amateur ou professionnel, ne voudrait passer à côté. Il est la pierre angulaire de la construction d’une oeuvre littéraire et toutes ces briques de papier de tous les écrivains réunis bâtissent une cathédrale du savoir humain.

J’ai interrogé des auteurs, des écrivains amateurs, et même des éditeurs et le résultat est sans appel : malgré l’émergence de nombreuses alternatives plus virtuelles, la préférence indéfectible pour le livre papier est pratiquement unanime. Les quelques rares exceptions ne le sont qu’à moitié, car les adeptes de la lecture sur tablette ne le font que dans des circonstances bien précises, et disent revenir avec plaisir au livre si le choix leur est donné. Lire la suite »