2013 – Un millésime exceptionnel pour l’imaginaire


Les fêtes de fin d’années sont derrière nous et nous avons déjà pleinement entamé la nouvelle. Comme il est de coutume, de nombreux gourous et autres voyants se fendent de leurs prédictions pour épater la galerie et (surtout) vendre leurs livres… voilà qui nous intéresse ! Alors j’ai décidé de consulter les astronautes, les mares près du café et le vol des girouettes pour vous proposer mes prédictions personnelles à moi, rien que pour vous. Allons-y pour les bons augures.

Comme vous le savez déjà, pour avoir tout lu sur ce blog (comment, ce n’est pas encore fait ?), l’un des trois piliers de mes articles concerne l’imagination, base indispensable à toute création originale. Cette faculté d’inventer des idées nouvelles semble manquer à certain, est naturelle pour d’autres, mais en réalité, personne n’en est privé. Ce qui manque parfois, c’est tout simplement le déclencheur qui permet de faire jaillir les idées de votre crâne où elles sont trop bien enfermées.

Au fil des articles de ce thème, vous trouverez des trucs et astuces, mais aussi des exemples de mécanismes pouvant susciter des idées.

Une bonne source d’inspiration est l’interprétation des signes. Cette technique, utilisée honnêtement ou non par les gourous précités, consiste à donner un sens à des évènements ou signes normalement considérés comme naturels inéluctables ou totalement arbitraires. Voir une chose et lui attribuer une signification particulière, telle est la méthode.

Je n’entrerai pas ici dans le débat sur la réalité de prédictions faites par ce biais. Nous, on s’en fout, tout ce qui compte, c’est d’obtenir des idées à exploiter pour écrire.

Alors interprétons les signes, analysons, triturons, compressons, découpons et voyons ce que la noosphère nous envoie comme messages de l’incommensurable Univers galactico cosmique.

L’année 2013 sera érotique

Diable, quel beau programme ! Bien étrange cependant, car cette année ne comporte ni 6, ni 9, pour rappeler l’indémodable chanson de Serge Gainsbourg (69, année érotique).

La clef du mystère est visuelle. Pour comprendre, il suffit de regarder l’année dans un miroir et, comme par magie, « 2013 » devient « eros ».

2013 vu dans un miroir donne eros

2013 vu dans un miroir sensuel

Damned ! Il est évident que l’évocation sera plus naturelle avec des chiffres présentant de belles courbes… comme il se doit. Notons enfin que l’année sera d’un érotisme violent, puisqu’il vous faudra d’abord la retourner.

2013, une année en plein chaos

Le chaos dans un jeu de quilles

Le chaos à l’oeuvre

Je prédis une année de progression, mais dans le chaos le plus total. Le désordre sera maître, car rien ne sera à sa place. Les signes sont très clairs, l’oracle ne ment jamais. Le progrès attendu, représenté par les 4 premiers chiffres à la suite (0123) sont contrecarrés par le mauvais sort et apparaissent dans le désordre, ce qui signifie des détours avant le but.

Les adeptes de la décroissance y verront sans doute plutôt un compte à rebours (3210) chahuté, ce qui compromet le départ, mais le départ de quoi ?

Les fins observateurs auront remarqué le jeu de jambes savant en dansant dans l’ordre numérique sur les chiffres (2013) si l’on part au milieu du pied gauche (mauvais signe) puis du droit, et à nouveau plus à gauche pour suivre encore plus à droite, entamant ainsi un grand écart… évocation du point précédent.

2013 sera triangulaire, géométrique et mathématique

L’année 2013 présente une configuration mathématique intéressante, géométrique et particulière. Car les chiffres 1, 2 et 3 (total 6) forment un nombre triangulaire, figure remarquable au même titre que les nombres carrés avec lesquels ils sont d’ailleurs en relation par une formule toute simple. (Pour ceux que cela intéresse, il est établi que pour calculer le nombre triangulaire de la somme de 1 à n (nécessitant n-1 additions) il suffit de calculer (n+1) au carré de lui soustraire (n+1) et de diviser le reste par 2. Si, si je vous jure, et ça se démontre géométriquement en deux coups de crayon).

Pour les suites de nombres, on ne tient évidemment pas compte du zéro, car ce dernier est vraiment trop nul.

Et, tant que l’on parle de suites, comment ne pas mentionner la reine d’entre elles ? 2013 reprend les 4 premiers chiffres par lesquels débute la suite de Fibonacci (0 1 1 2 3). C’est sûrement un signe du destin. Vous me direz qu’il faudrait dédoubler le 1, mais il n’a pas accepté, car il tenait vraiment à rester un.

2013, une année calendaire productive

Hasard du calendrier, l’année où mon blog devra prendre son envol s’annonce sous les meilleurs auspices. Je me suis engagé à écrire un article par semaine et vlan ! un signe du ciel ! 2013, sera une année productive, car 2 x 13 (le zéro ne vaut rien), ça fait 26.

Vous ne voyez pas ? Il y a 52 semaines dans une année. Et 52 est le double de 26 ! N’est-ce pas prodigieux, ça ?

En clair, cette année m’envoie le message : « Cool, pépère. Tes articles, tu peux en pondre un tous les 15 jours sans déclencher les foudres du ciel ! »

C’est beau la voyance, je trouve. Réconfortant, plein de ressources, rassurant. 🙂

Mais bon, chère année 2013, je n’attendrai pas 2026 pour pondre 52 articles et je m’engage quand même à un rythme hebdomadaire. Tes chiffres, comme les nuages, les passants ou le moindre petit caillou sont tellement source d’inspiration, que je n’aurai aucun mal à délirer sur tout.

Bonne année 2013

Thierry Cloës

On trouve des signes dans tout. Et vous, faites-moi signe ! Dites-moi dans les commentaires si vous avez cette tendance à trouver signification en toutes choses et si vous avez déjà pensé exploiter ce filon comme source d’inspiration.


  1. Salut Thierry,

    Remarquable démonstration.
    Mais en fait, 2013 sera l’année du diable.

    En effet, ça saute aux yeux:

    0+3+1+2 = 6
    2x3x1+0=6
    0X1=2×3=6

    Donc « 666 »…le diable.

    C’est diablement raisonné.

    @+
    Christian.

  2. Bonjour Thierry,

    si j’adhère à la première partie de ton article, concernant l’imagination et la créativité, j’ai ensuite l’impression de me retrouver sur un site de voyance. Surprenant mais intéressant.

    Excellente journée,
    Albin

    • Bonjour Albin,
      Amusante, ta remarque. Je suis donc bien arrivé à faire « comme si » 😉

      Il ne s’agit bien sûr que de donner des exemples de mécanismes créatifs.
      Qu’on ne s’y trompe pas, je ne me prends pas une seconde pour un voyant (même lumineux) et la petite phrase charnière dans l’article ne permet aucun doute :

      « Je n’entrerai pas ici dans le débat sur la réalité de prédictions faites par ce biais. Nous, on s’en fout, tout ce qui compte, c’est d’obtenir des idées à exploiter pour écrire. »

      Je m’attendais plus à des récriminations de voyants me trouvant trop irrévérencieux 😉

  3. J’ignore si l’année sera érotique, mathématique, géographique…oups…géométrique…, mais une chose est certaine : je me suis régalé à la lecture de cet article !

    Ca promet pour les 51 autres articles de cette année 🙂

  4. Bonjour Thierry,
    ça promet! Je n’avais pas remarqué que
    2013 était une suite 0,1,2,3.
    J’ai bien aimé la démo de Christian sur le
    chiffre de la bête…bref le 13 est connoté
    qu’on le veuille positif ou négatif.

    • Oui Hannah,

      Il en est ainsi pour tous les signes, les uns et les autres y verront respectivement de bonnes ou mauvaises choses. À chacun sa grille d’analyse.

      Mais, loin des diableries, ne perdons pas de vue le but de l’article : inciter à écrire… comme une bête 😈

  5. Tu nous fais un remake « Des chiffres et des lettres » ? 🙂

  6. Bonjour Thierry,
    On peut dire aussi que 2013 aura des points communs avec des années passées : les années 123, 132, 213, 231, 321, 312, 1023, 1032, 1230, 1320, 1203, 1302.
    Ainsi que celles avant JC -123, -132, -213, -231, -321, -312, -1023, -1032, -1230, -1203 -1320, -1302, -2013, -2031, -2130, -2310, -2103, -2301.
    Sans parler des dates avant JC de plus de 4 chiffres, il suffit de trouver les éléments communs à toutes ces années pour prédire beaucoup de choses pour 2013. Fastoche !

    • Bonjour Jean,

      L’interprétation des signes était, je le répète, prétexte à écrire, moyen de taquiner l’imagination de l’auteur, mais aussi le lecteur 😉

      Ce qui m’amuse toujours avec l’interprétation des dates particulières, c’est qu’il suffit de changer de calendrier pour qu’elles ne veuillent plus rien signifier…. mais voilà un beau sujet d’écriture 😀

  7. Barthelemy jean

    Je ne sais pas si c’est la bonne personne à qui je dois m’adresser, mais impossible de trouver l’adresse mail du cabinet du maire.
    Je suis allée au théâtre le 19 janvier à Pézenas, très belle représentation et très bon choix, mais quelle déception le lendemain en me promenant dans les rues de Pézenas? Pas un pas sans rencontrer un étron, bien dommage, car il y a des splendeurs d’architecture à voir, seulement, il faut lever la tête et il est difficile d’éviter ces étrons que les chiens déposent et que le maître ignore.
    Manque de civisme ou d’éducation?
    En tous les cas pas engageant pour revenir dans votre ville.
    Mme Barthelemy de Castelnau-le-Lez

    • Bonsoir,

      J’avoue ne pas trop savoir non plus si je suis la bonne personne à qui s’adresser, mais j’espère pouvoir compter Monsieur le Maire de Castelnau-le-Lez parmi mes lecteurs.

      Les étrons traînant sur les trottoirs sont exaspérants lorsqu’on lève le nez pour admirer les splendeurs architecturales, mais baisser le nez pour voir où l’on met les pieds ne nous met jamais à l’abri des fientes d’oiseaux perchés sur lesdites splendeurs.

      Le monde est ainsi fait et vous avez raison de réclamer. Rédiger une lettre au Maire est sans doute la meilleure démarche. Et pour parler de fientes et d’étrons, n’hésitez pas à l’écrire avec les tripes. 😉

  8. Diable quel article !
    Mais où vas-tu chercher tout ça?
    Je ne sais pas si 2013 sera une bonne année mais pour moi elle a démarré sur les chapeaux de roue.
    Ce sera pour moi une année qui booste…
    A tout bientôt.
    Danièle

    • Bonjour Danièle,

      Où vais-je chercher tout ça ?
      On pourrait dire que j’ai appris très tôt à débrider mon imaginaire… en réalité je crois que je n’ai jamais laissé rien ni personne brider l’imaginaire fou de l’enfant que je suis sans doute encore. 😉

      Suivez-moi hors des sentiers battus… et vertuchou, sortir de la route n’est pas si déroutant.

      À très bientôt pour cette année 2013 qui s’annonce exceptionnelle.

  9. Bonjour Thierry,
    Les mots peuvent mener en bateau et ta démonstration est concluante ! Il arrive si souvent qu’on lise un ouvrage de développement personnel et que la démonstration soit si habilement menée qu’on sent nos neurones en ébullition comme sur le point de faire une découverte exceptionnelle.
    J’ai adoré ton article et le jeu que tu t’es plu à mener ! A bientôt !

  10. Bonsoir, je découvre votre blog avec joie et me demande pourquoi je ne l’ai pas trouvé avant. Est-ce un signe que je vais progresser dans l’art obscur et envoutant de la plume en 2013?
    Pour répondre à la question posée, je n’ai jamais pensé à exploiter « les signes », c’est une idée lumineuse alors que la lumière soit!

    ps: Je ne suis ab-so-lu-ment pas matheuse et la démonstration chiffrée m’a quelque peu retourné les neurones, mais je vous crois sur parole…

    À bientôt!

    • Bonsoir Virginie,

      Un signe, certainement 😉

      Merci pour cet enthousiasme qui ne peut que renforcer mon envie d’aller plus vite et plus loin dans ce blog. 🙂

      Se retourner les neurones peut engendrer de nouvelles idées… C’est donc une excellente nouvelle 😀

      À bientôt

  11. Bonjour Thierry,

    En retard sur l’article…2013 sera ce que l’on en fera. Tous ces chiffres alignés

    ajoutés, soustraits, divisés me donnent , j’allais dire le vertige…en fait le zero

    m’a interpellé, tu l’as traité de nul et pourquoi pas NU, et nous voilà repartis

    sur E r o s …porte ouverte à une grande et abondante littérature, voilà un signe…Je note

    Amicalement

    Charlotte

  12. Bonjour Thierry,

    Merci pour ton article duquel il ressort que, s’il peut y avoir certains doutes au sujet de 2013, ce ne sera en tous cas pas l’année de ton manque d’imagination ! 😉
    J’aime bien Eros, le reflet de 2013, ce formidable moteur qu’est le désir … je souhaite, entre autres, que cela te mène au plein succès sur tous les plans!
    Bien amicalement à toi

    Philippe

  13. Et bien dis donc Thierry tu as fait fort en début d’année et j’ai aussi apprécié le 666 de la théorie de Christian et Eros ma foi il fallait y penser ce qui dénote une bonne imagination

    Mais sans imagination la vie est bien triste donc la tienne ne doit pas l’être au regard de l’article

  14. Bonjour,

    En 2013, il y aura un nouveau pape et moi la seule façon que je connaisse pour les signes et prédictions, ce sont les anagrammes (mots ou groupe de mots qui ont les mêmes lettres dans un ordre différent.

    Donc, les anagrammes prédisent que le prochain pape sera Son Excellence Marc Ouellet.

    S.E MARC OUELLET = C’EST L’ÉLU À ROME
    S.E => abréviation reconnue de Son Excellence (s’appliquant entre autres aux évêques et aux cardinaux)
    (Voir =>http://fssp-quebec.over-blog.org/article-visite-prochaine-de-son-excellence-le-cardinal-marc-ouellet-archeveque-de-quebec-49983499.html)

    Il y a aussi cette anagramme:
    MARC OUELLET = CET ÉLU MORAL
    Moral => spirituel

    En anglais, on a :
    I, MARC OUELLET = I AM OUR ELECT
    Moi, Marc Ouellet = Je suis notre élu
    Notre => car il participe aussi au vote…

    En fait, les anagrammes peuvent être souvent prémonitoires…
    Il y a des centaines d’exemples de cela : vous en verrez beaucoup dans le petit livre des anagrammes à paraître bientôt.

    Qu’il suffise de citer deux autres personnalités québécoises.
    RÉGIS LABEAUME = MAIRE BLEU SAGE
    Régis Labeaume est maire de la ville de Québec, dont la signature graphique est bleue.
    Il a été récemment désigné comme le maire francophone no. 1 mondial.
    ROBERT CHARLEBOIS = BOB, IL ORCHESTRERA
    Un auteur-compositeur-interprète bien connu, qui se passe de présentation…

    En anglais, il y a le classique CLINT EASTWOOD = OLD WEST ACTION
    On a qu’à penser aux westerns spaghetti de Sergio Leone qui ont fait connaître Clint Eastwood.

    Anagramicalement,
    Roger Page alias Anagraman

    • Bonsoir Roger,

      Quel commentaire détaillé  ! Bravo !
      C’est excellent et cela me rappelle combien les jeux de mots ou de lettres peuvent réveiller la créativité. Sans doute les courts-circuits provoqués dans nos neurones par l’agencement différent des signes induisent-ils de nouveaux chemins par associations d’idées inédites.

      Je me permettrai sans doute de proposer des jeux d’écriture associés aux anagrammes.

      Petit bémol, si c’est top pour l’inspiration, les anagrammes ne prouvent pas leur pouvoir prémonitoire… en tout cas pour le pape 😉

      À très bientôt

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>